Acheter du Propecia à bas prix en France est une solution sensée pour les hommes souffrant de calvitie. Le finastéride vous aidera à retrouver votre beauté d'antan et une chevelure luxuriante.

Veuillez activer Javascript pour une meilleure lecture!
Découverte dans une maison à Dompierre sur Yon d'une vingtaine d'enseignants toujours confinés

Découverte dans une maison de Dompierre sur Yon d’une vingtaine d’enseignants toujours confinés

Actualités, Culture, Société Aucun commentaire sur Découverte dans une maison de Dompierre sur Yon d’une vingtaine d’enseignants toujours confinés
Print Friendly, PDF & Email

Dompierre sur Yon – Il aura fallu l’intervention du GIGN et une bonne centaine d’heures de négociation avant que la vingtaine d’enseignants, qui s’étaient confinés depuis le 16 mars 2020, et refusaient de sortir de leur refuge où ils s’étaient enfermés tous ensemble, n’acceptent finalement de sortir à la lumière du jour après que l’Inspecteur de l’Académie ait signé avec eux le document de reddition.

Cloîtrés depuis plus de trois mois, retournés à une sorte d’état sauvage, les 12 hommes et huit femmes, enseignants du primaire et du secondaire, n’avaient plus reparu à la lumière du jour depuis l’annonce par Emmanuel Macron de l’ordre de confinement général. Les proviseurs des établissements concernés n’avaient plus la moindre nouvelle d’eux et craignaient le pire. La vingtaine d’enseignants s’étaient murés dans la maison que l’un d’eux étaient en train de retaper dans la campagne autour de Dompierre, puisaient l’eau du puits et ne mangeaient que des légumes issus du jardin et des fruits des arbres fruitiers du voisin agriculteur. C’est d’ailleurs ce dernier qui, voyant ses cultures disparaître de façon incompréhensible a fini par donner l’alerte à la Gendarmerie. Et c’est grâce au Groupement d’Intervention, appelé en renfort, que cette aventure a pu connaître une fin heureuse. Par l’intermédiaire de leur porte-parole, un professeur agrégé de poldo-slovène, une langue très rare parlée par 120 personnes au monde, et qui n’a jamais enseigné sa matière pendant ses 17 ans de carrière, les enseignants ont reconnu qu’ils s’étaient délibérément cachés et avaient fait les morts afin de ne pas donner de cours à leurs élèves par Internet et surtout, de prolonger leurs vacances-confinement jusqu’à la rentrée d’octobre, tout en touchant leurs salaires.

Équipé d’un gilet pare-stylo-plume, l’Inspecteur d’Académie, a réussi à entrer en contact avec les confinés afin de leur faire entendre raison. Grâce à quelques petites concessions, une prime de 5.000€, la promesse qu’il n’y aurait pas de sanctions, des séances de psychothérapie prises en charge par l’Éducation Nationale, des jours de vacances supplémentaires pour se reposer du confinement, le problème a été rapidement réglé.

4.3 7 votes
Évaluation de l'article


Article Liés

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
La date de nos articles est bloquée au 1er Avril, sauf le 1er Avril où elle passe au 32 Mars. Tous nos articles sont ©radiomogette et ne peuvent être reproduits librement.
Suivez-nous sur FB ou Twitter. C'est gratuit. Sinon, nous enverrons des démarcheurs des Témoins de Jéhovah chez vous.

Retour à l'Accueil

Bear
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x