Veuillez activer Javascript pour une meilleure lecture!
La CCI de Vendée sort un recueil d'excuses 2.0 pour les entrepreneurs qui mettent six mois à faire un simple devis

La CCI de Vendée sort un recueil d’excuses 2.0 pour les entrepreneurs qui mettent six mois à faire un simple devis

Actualités, Société Un commentaire sur La CCI de Vendée sort un recueil d’excuses 2.0 pour les entrepreneurs qui mettent six mois à faire un simple devis
Print Friendly, PDF & Email

La Roche sur Yon – C’est un document qui était attendu depuis fort longtemps par toutes les entreprises de Vendée qui ne savaient plus comment et pourquoi expliquer à leurs clients les raisons pour lesquelles ces derniers devaient patienter plusieurs semaines, voire plusieurs mois, et relancer téléphoniquement des dizaines de fois, pour obtenir des devis ou des réponses auprès de leurs fournisseurs.

Habitués aux ‘c’est à cause de vacances’, ‘du technicien qui est malade’, ‘de l’ordinateur qui est en panne’, ‘du patron qui a perdu sa mère pour la huitième fois ce mois-ci’, ‘du chef qui est sur les chantiers’, ‘de la stagiaire qui est enceinte depuis 18 mois’, les clients de toutes ces entreprises vendéennes infoutues de fournir un devis avant de multiples relances et plusieurs semaines, en avaient marre de toutes ces excuses bidons qu’on leur ressassait depuis des années. Plus personne ne les croyait et les relations entre entrepreneurs et clients devenaient de plus en plus tenues. Heureusement, la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) de Vendée, après plusieurs années de gestation, vient de faire paraître un épais pavé au titre évocateur « Faire poireauter vos clients et prospects 2.0 ». On y apprend entre autres que la Vendée est le département où il faut le plus souvent rappeler ses fournisseurs, 12 fois alors que la moyenne nationale n’est que de 8. Que ces mêmes fournisseurs sont toujours à se plaindre de leurs emmerdeurs de clients tout en se lamentant que ceux-ci ne veulent pas juste lâcher leur argent et ne rien demander en échange. Dans quelques temps, de nouvelles excuses, très modernes, vont être disponibles. Comme « je vous ai envoyé un mail une douzaine de fois, mais il ne passait pas. Je me suis alors levé pour vérifier votre adresse et mon téléphone portable avec votre numéro est tombé dans mon café » ou encore « le stagiaire qui remplaçait l’emploi aidé que nous avions pris pour pallier l’absence de l’étudiante embauchée pendant la grossesse de notre secrétaire n’est pas venu car son poisson rouge a fait une crise d’asthme ».

Ne tardez pas à commander cet opuscule qui, à n’en pas douter, va faire un beau succès. Soyez patient également car entre votre commande et la réception, vous aurez à rappeler de nombreuses fois. Vous pourrez ainsi vérifier directement la qualité des excuses bidons qui vous seront servies pour expliquer les retards de livraison. Radio Mogette a voulu interviewer le président de la CCI mais celui-ci nous a répondu qu’« après avoir donné son sang et mangé le sandwich offert gratuitement, il était tombé malade et avait dû rester à l’hôpital où les médecins l’avaient oublié sur une civière. »



1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Flaubert Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Flaubert
Invité
Flaubert

Une excuse que j’aime bien, ma secrétaire, mon assistante, s’est mordu le pied en tombant et j’ai été obligé de la conduire à l’hopital.

La date de nos articles est bloquée au 1er Avril, sauf le 1er Avril où elle passe au 32 Mars. Tous nos articles sont ©radiomogette et ne peuvent être reproduits librement.
Suivez-nous sur FB ou Twitter. C'est gratuit. Sinon, nous enverrons des démarcheurs des Témoins de Jéhovah chez vous.

Retour à l'Accueil

Bear