Veuillez activer Javascript pour une meilleure lecture!
taxe

Pour compenser la suppression de la taxe d’habitation, la Vendée crée l’impôt sur la Qualité de Vie

Actualités, Société, Tourisme Aucun commentaire sur Pour compenser la suppression de la taxe d’habitation, la Vendée crée l’impôt sur la Qualité de Vie
Print Friendly, PDF & Email

La fin de l’impôt local pour tous, partout ? Pas si sûr, si l’on en croit les propos rapportés par le Conseil Départemental de la Vendée à l’issue de la dernière réunion des élus. Et pour cause : la Vendée va être le premier département à mettre en place l’impôt sur la Qualité de Vie.

C’était trop beau pour être vrai. Depuis 40 ans, la taxe d’habitation rapporte aux collectivités pas moins 22 milliards d’euros par an. Impensable pour les municipalités de se priver d’une manne pareille, d’où l’intérêt de créer de nouvelles taxes de substitution, toujours plus imaginatives les unes que les autres, et un peu plus douloureuses à chaque fois pour le porte-monnaie du contribuable. La palme de la créativité revient au département de la Vendée, où les cerveaux fertiles d’élus en carence de liquidités, ont produit l’idée de la création d’un impôt sur la Qualité de Vie, une première nationale.

En pratique, le calcul de la taxation sur la Qualité de Vie se décomposera en plusieurs critères selon la commune d’implantation. Parmi ceux qui font grimper l’addition nous avons retenu : la granulométrie du sable, le taux d’ensoleillement par localité et l’indice de bronzage par habitant qui en découle, la longueur des pistes cyclables et des sentiers pédestres et la qualité de l’air. A noter que plus cette dernière sera excellente, plus l’addition sera salée. La liste des critères référentiels pour le calcul de l’impôt est encore en processus d’élaboration, mais ne manque pas de déjà susciter admiration, indignation et frayeur chez les habitants du département, notamment dans les communes les plus aisées où il fait bon vivre.

Les conséquences démographiques et sociologiques d’une telle mesure pourraient être nombreuses, à commencer par le retour en grâce et la repopulation des petites communes ennuyeuses du rétro littoral, où la taxe sera évidemment moins élevée. Un crédit d’impôt pourra être accordé aux habitants à proximité des élevages porcins. Pour le moment, aucun élu vendéen n’a souhaité répondre à nos demandes d’interview.



Article Liés

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
La date de nos articles est bloquée au 1er Avril, sauf le 1er Avril où elle passe au 32 Mars. Tous nos articles sont ©radiomogette et ne peuvent être reproduits librement.
Suivez-nous sur FB ou Twitter. C'est gratuit. Sinon, nous enverrons des démarcheurs des Témoins de Jéhovah chez vous.

Retour à l'Accueil

Bear