Veuillez activer Javascript pour une meilleure lecture!
tanchet

Saturée, la ville des Sables d’Olonne va remblayer le lac de Tanchet pour créer des places de stationnement.

Actualités, Culture, Société, Tourisme, Transport Aucun commentaire sur Saturée, la ville des Sables d’Olonne va remblayer le lac de Tanchet pour créer des places de stationnement.
Print Friendly, PDF & Email

Qui n’a jamais connu l’enfer de tourner pendant des heures à la recherche d’une place de stationnement aux Sables d’Olonne, renonçant à l’horodateur et finissant par se garer sur des bandes jaunes ou des places livraisons aux confins de l’agglomération pour finir la journée avec une amende sur le pare brise ?

Une situation bien connue des sablais et des excursionnistes venus profiter des joies de la station balnéaire et qui engendre des scènes absolument dantesques, des rixes entre vacanciers et locaux, et le lot d’incivilités habituelles que connait la ville lorsque la densité augmente. Pour contrer ces effets négatifs de l’hyper-fréquentation, tout en continuant à travailler dans la lignée du développement croissant du tourisme que connait la ville depuis plusieurs années, une idée improbable et pourtant bien réelle a été rendue publique lors du dernier conseil municipal.

L’idée proposée ne manque pas d’audace, voire de culot, car il s’agit de remblayer une partie du lac de Tanchet pours créer des places de stationnement. A l’emplacement de l’actuel geyser, prendraient place une dizaine d’îlots arborés, destinés à recevoir chacun deux autobus et une quinzaine de véhicules. Au total, ce serait environ 150 places qui verraient le jour à l’horizon 2022. Encore trop tôt pour définir le coût et l’agenda précis, mais la ville tient à présenter le projet dans le cadre d’une réunion publique qui aura lieu prochainement. Qualifié tour à tour de « mangrove à ragondin », ou de « lupanar de grosses tanches », le lac de Tanchet est cependant un lieu très apprécié par les locaux qui y multiplient les activités.

Les habitants, les associations écologistes, et les acteurs économiques de ce secteur ont d’ores et déjà fait entendre leur voix en défaveur de cette proposition, demandant qu’une étude préalable soit menée sur les enjeux et l’impact écologique d’un tel projet, et tiennent à disposition des concitoyens un registre destiné à recueillir leur soutien.



Article Liés

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
La date de nos articles est bloquée au 1er Avril, sauf le 1er Avril où elle passe au 32 Mars. Tous nos articles sont ©radiomogette et ne peuvent être reproduits librement.
Suivez-nous sur FB ou Twitter. C'est gratuit. Sinon, nous enverrons des démarcheurs des Témoins de Jéhovah chez vous.

Retour à l'Accueil

Bear