Veuillez activer Javascript pour une meilleure lecture!
saint-louis

Attention aux jeunes qui font payer à l’entrée de l’église Saint-Paul de la Roche sur Yon

Actualités, Culture, Société, Tourisme Aucun commentaire sur Attention aux jeunes qui font payer à l’entrée de l’église Saint-Paul de la Roche sur Yon
Print Friendly, PDF & Email

La Roche sur Yon – C’est une nouvelle fois les services de police de la commune qui préviennent les yonnais de ne pas croire les quelques jeunes étudiants que l’on peut voir depuis quelques jours devant les églises de la Roche et qui délivrent des tickets d’entrée et de visite contre quelques espèces sonnantes et trébuchantes.

Comme l’avait suggéré Stéphane Bern dans une interview, faire payer l’entrée des monuments religieux serait un excellent moyen pour financer des travaux de restauration de ces bâtisses multiséculaires pour certaines. Quelques étudiants de la Roche sur Yon et des environs y ont vu là une belle opportunité d’arrondir leurs fins de mois parfois difficiles. Du matin jusqu’en fin d’après-midi, ils sont généralement un petit groupe, garçons et filles, qui arrêtent les visiteurs avant l’entrée et leur demande un paiement entre 10 et 45€ pour obtenir un ticket autorisant la visite complète du monument, sacristie comprise, et même, avec le Pass VIP vendu 55€, l’accès aux appartements privés du diocèse et le home-vidéo. Les selfies sont autorisés, ainsi que la diffusion sur Facebook. La police met en garde toutes les personnes qui envisageraient de payer l’entrée. Même si Stéphane Bern a en parlé, aucun pourcentage des sommes versées ne sont redonnées au diocèse, ou encore moins à la paroisse de Saint-Paul ou au doyenné de La Roche, les étudiants s’en servant pour payer leurs études et leur consommation de produits illicites. Il n’est donc pas recommandé de donner de l’argent, même si ce n’est pas illégal en soi, a averti le commissaire de la ville dont les équipes font la chasse aux quêteurs.

La ville envisage de faire passer un arrêté municipal pour interdire à tous porteurs ou porteuses d’une carte d’étudiant en cours de validité de se tenir debout, à genoux ou couché à moins de 50 mètres des églises de la commune. Les maires des communes environnantes pensent déjà à des arrêtés identiques. Monseigneur Alain Castet, ancien évêque de Luçon, confirme toutefois que ces interdictions ne concernent pas la quête pendant les messes, mais signale que le monsieur habillé en noir avec un col blanc, n’est pas un étudiant.



La date de nos articles est bloquée au 1er Avril, sauf le 1er Avril où elle passe au 32 Mars. Tous nos articles sont ©radiomogette et ne peuvent être reproduits librement.
Suivez-nous sur FB ou Twitter. C'est gratuit. Sinon, nous enverrons des démarcheurs des Témoins de Jéhovah chez vous.

Retour à l'Accueil

Bear