Veuillez activer Javascript pour une meilleure lecture!
telepherique

Construction d’un téléphérique urbain payant entre les Sables d’Olonne et la Chaume

Actualités, Société, Tourisme, Transport Aucun commentaire sur Construction d’un téléphérique urbain payant entre les Sables d’Olonne et la Chaume
Print Friendly, PDF & Email

Les Sables d’Olonne – A l’instar de la ville de Brest, qui a inauguré le premier système de téléphérique urbain pour franchir un cours d’eau en novembre 2016, le conseil municipal de la ville des Sables d’Olonne s’est prononcé hier soir en faveur de la création d’une télécabine reliant la base de mer, côté Les Sables, à la place Maraud, côté la Chaume.

Ce téléphérique, dont le design sera réalisé via un concours d’artistes locaux, pourra transporter jusqu’à 60 personnes en même temps, soit 1.200 passagers par heure, à une vitesse moyenne de 2,3 m/s et maximale de 7,5 m/s. La construction sera assurée par l’équipementier alpin Pomagalski. Cette décision a fait l’effet d’un pétard mouillé auprès de la population chaumoise, qui depuis longtemps voit cet annexion se rapprocher fatidiquement. Le coup est dur a encaisser chez les derniers indépendantistes, habitués a se réunir au bar du Pont. Pour certains membres de la Commune Libre de La Chaume : « Ceci est l’aboutissement logique de plusieurs siècles de soif de domination des Sables. Cette commune a toujours voulu se réapproprier l’héritage culturel chaumois et faire croire que le berceau de la cité se trouve sur leur remblai attrape-touristes. Historiquement les fondateurs de la cité, c’est nous ! Les usines à sardines, c’est nous ! Les véroles et les véruses, c’est encore nous !».

Aujourd’hui coupée en deux par le Chenal, la configuration des deux communes au passé fait de rivalités tumultueuses n’a pas toujours été ainsi. Des ponts furent construits par le passé, le premier en 1826. Pas assez large, il sera élargi en 1928, et finalement détruit sur décision de la Mairie en 1978 pour cause de désaccords irréconciliables entre les deux populations. Les échanges inter-rivages n’auront duré qu’un siècle, mais cela aura suffi aux populations pour poser les bases d’une mésentente légendaire. La Chaume laborieuse, ses véruses et ses maquereaux, se démarquant des Sables, plus belle altière et chevaux roulants sur la côte de Lumière, précurseure d’un style bling-bling aujourd’hui toujours brillant.

Nul doute que cet investissement sera bénéfique pour les deux communes, pour faciliter les échanges et favoriser la circulation d’un lieu à l’autre. Touche finale, les télécabines seront équipées de grandes baies vitrées et un hublot au sol permettra de voir en dessous. Les billets couteront trois fois plus cher dans le sens Les Sables – La Chaume que dans le sens opposé. Naturellement les cabines seront proposées à la location pour le départ du Vendée Globe et la Grande Bordée.



Article Liés

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
La date de nos articles est bloquée au 1er Avril, sauf le 1er Avril où elle passe au 32 Mars. Tous nos articles sont ©radiomogette et ne peuvent être reproduits librement.
Suivez-nous sur FB ou Twitter. C'est gratuit. Sinon, nous enverrons des démarcheurs des Témoins de Jéhovah chez vous.

Retour à l'Accueil

Bear