Veuillez activer Javascript pour une meilleure lecture!
chenilles

Cinq grands chefs vendéens s’unissent pour créer des recettes originales à base de chenilles processionnaires

Actualités, Tourisme Aucun commentaire sur Cinq grands chefs vendéens s’unissent pour créer des recettes originales à base de chenilles processionnaires
Print Friendly, PDF & Email

Les Herbiers – Elles étaient connues pour être un fléau en Vendée, voici maintenant qu’elles vont devenir des mets de choix pour la réalisation de recettes inédites que cinq grands chefs cuisiniers vendéens vont être chargés de réaliser à la demande des autorités du département.

Les chenilles processionnaires du pin (Thaumetopoea pityocampa), considérées comme la principale cause des irritations des touristes fréquentant les côtes vendéennes, si l’on exclut l’accueil des vendéens eux-mêmes, ne vont bientôt plus être un facteur négatif dans les compte-rendus des offices touristiques. Le Conseil Départemental et l’ensemble de ses élus viennent, à l’unanimité, de voter des subventions afin que cinq grands chefs, dont les noms sont encore conservés secrets, se lancent dans la confection de plats et de spécialités culinaires à base de chenilles processionnaires. L’office du Tourisme vendéen conseillait déjà de les consommer en apéritif, grillées sur barbecue, avec un petit verre de troussepinette. Les vacanciers doivent donc s’attendre à des recettes très élaborées qui leur permettront de se débarrasser élégamment des chenilles qui envahissent les campings et font courir un danger aux enfants et aux animaux de compagnie. Grâce à une indiscrétion, on parle déjà de la création d’un fabuleux dessert, une gaufre de babelutte fourrée au pin d’Alep et à l’intestin de chenille. Un pur délice pour tous ceux qui ont eu l’occasion de le goûter. Il devrait très prochainement apparaître au menu d’un grand restaurant du nord de la Vendée avant que la recette et les ingrédients ne soient partagés sur le site web de l’office de Tourisme pour le plus grand plaisir de chacun.

Le Président du Département s’est félicité de cette belle énergie créatrice qui se dégageait de ce projet. C’est une nouvelle fois la démonstration flagrante de l’art culinaire développé en Vendée où il n’existe pas que les mogettes et la pomme de terre nouvelle de Noirmoutier. Monsieur Bruno Retailleau, sénateur de la Vendée, a déjà décidé que ces plats seraient servis à la cantine du Sénat dès la rentrée.



Article Liés

La date de nos articles est bloquée au 1er Avril, sauf le 1er Avril où elle passe au 32 Mars. Tous nos articles sont ©radiomogette et ne peuvent être reproduits librement.
Suivez-nous sur FB ou Twitter. C'est gratuit. Sinon, nous enverrons des démarcheurs des Témoins de Jéhovah chez vous.

Retour à l'Accueil

Bear