Veuillez activer Javascript pour une meilleure lecture!
choux

A Vairé, prochaine ouverture d’un musée du chou avec massages et dégustations

Actualités, Culture, Tourisme Aucun commentaire sur A Vairé, prochaine ouverture d’un musée du chou avec massages et dégustations
Print Friendly, PDF & Email

Vairé – Le conseil communal a voté à l’unanimité la future mise en place d’un musée vendéen du chou, destiné à attirer les touristes vers une commune très peu visitée et dont le seul attrait annuel était le vide-grenier organisé sur la grand place de la Mairie et dans les rues du village.

Lorsque Bernard Dubrecq, citoyen connu et respecté, est venu proposer son musée du chou, il ne s’est trouvé personne pour rejeter l’idée. Déjà, le projet du musée international du parasol consacré aux marques de bières avait échappé à la précédente équipe municipale pour aller se dérouler à Saint-Mathurin, attirant des milliers de visiteurs chaque année, il ne fallait pas que celui-ci, pour le moins original, ne s’en aille égayer les communes voisines, amies mais néanmoins rivales. Un hangar désaffecté en limites de village a donc été récemment aménagé, avec bar, comptoir de dégustation et box privatifs de massages. En effet, en sortant de la féerie vivante du musée vous pourrez vous faire masser à l’huile de choux, au beurre de choux ou à la confiture de choux. Une fois relaxé, le visiteur pourra ensuite se restaurer. Tarte aux choux, steak de choux, caviar de choux et la spécialité, terrine de choux et l’incontournable bière aux choux. Le musée exposera une centaine de variétés de choux, de toutes les couleurs, dont un extrêmement rare chou arc-en-ciel. Une salle sera réservée aux brocolis, une deuxième au choux de Bruxelles qui compléteront l’immense collection sur une note humoristique et décalée.

L’histoire du Brassica oleracea ne sera toutefois pas oubliée avec un grand tableau chrono-généalogique depuis l’antiquité jusqu’à nos jours où chacun pourra découvrir l’histoire du chou dans le monde, sa culture et sa préservation. Bernard Dubrecq, cultivateur, espère de nombreuses retombées économiques et la visite de plusieurs milliers de personnes chaque année. Il est déjà près pour agrandir le musée et proposer des expositions annexes sur des produits de la même famille, le radis, le cresson, la rave et le navet. Souhaitons-lui nos vœux de réussite.



Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
La date de nos articles est bloquée au 1er Avril, sauf le 1er Avril où elle passe au 32 Mars. Tous nos articles sont ©radiomogette et ne peuvent être reproduits librement.
Suivez-nous sur FB ou Twitter. C'est gratuit. Sinon, nous enverrons des démarcheurs des Témoins de Jéhovah chez vous.

Retour à l'Accueil

Bear