Veuillez activer Javascript pour une meilleure lecture!
patate

Pour cause de réchauffement climatique, les pommes de terre nouvelles de Noirmoutier seront cultivées en Normandie

Actualités, Société Aucun commentaire sur Pour cause de réchauffement climatique, les pommes de terre nouvelles de Noirmoutier seront cultivées en Normandie
Print Friendly, PDF & Email

Caen – C’est avec un déchirement sans précédent que le conseil communautaire de l’Île de Noirmoutier a finalement validé l’accord avec le département de Normandie afin que les pommes de terre nouvelles de l’année prochaine soient cultivées près de Caen afin d’y pousser dans des conditions climatiques qui soient respectées.

L’accord de Paris de la COP21 prévoyait dans un codicille perdu au fond des textes législatifs signés que la culture des pommes de terre nouvelles pourrait être envisagée dans un autre département si les conditions hygrométriques et climatiques permettant la croissance des bulbes s’avéraient idéales. Malheureusement, et cela depuis le rejet par Donald Trump de la participation américaine, l’augmentation de la température de 0,2° sur les prochaines années, risque de détruire les qualités gustatives du féculent noirmoutrin et surtout de diminuer les flatulences des consommateurs. Il n’en fallait pas moins pour que le comité intra-insulaire délègue une commission de projet chargée de délivrer le calendrier de réunions hebdomadaires d’une équipe projet devant rédiger une charte de fonctionnement du groupe de pilotage finalement devant établir les contacts avec d’autres départements. Une fois désigné, celui-ci sera alors chargé de faire pousser les jeunes pommes de terre avant qu’elles ne soient réimplantées sur l’île pour conserver leur appellation. C’est donc le département de la Manche qui a été choisi, et les environs de la ville de Caen.

Le département s’est associé à l’opération qui permettra d’assurer la continuité de la production et de la récolte. En échange et pour atténuer le coût économique, l’Union Européenne a accepté que d’autres produits à appellation contrôlée soient cultivés à Noirmoutier. On parle de champs de melons de Cavaillon ou encore de l’oignon de Roscoff ou du piment d’Espelette. Emmanuel Macron est attendu sur place dans les prochains mois pour recueillir les doléances des producteurs.



Article Liés

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
La date de nos articles est bloquée au 1er Avril, sauf le 1er Avril où elle passe au 32 Mars. Tous nos articles sont ©radiomogette et ne peuvent être reproduits librement.
Suivez-nous sur FB ou Twitter. C'est gratuit. Sinon, nous enverrons des démarcheurs des Témoins de Jéhovah chez vous.

Retour à l'Accueil

Bear