Veuillez activer Javascript pour une meilleure lecture!
pizza-drone

Les habitants d’Aizenay n’en peuvent plus de la guerre que se livrent les drones-livreurs de pizzas

Actualités Aucun commentaire sur Les habitants d’Aizenay n’en peuvent plus de la guerre que se livrent les drones-livreurs de pizzas
Print Friendly, PDF & Email

Aizenay – Le maire de la ville d’Aizenay croule actuellement sous les plaintes de ses administrés qui n’en peuvent plus des effets secondaires et collatéraux de la bagarre que se livrent actuellement dans le centre-ville trois commerces de livraison de pizzas à domicile par drone.

Depuis quelques semaines, il ne se passe plus une journée sans qu’un habitant qui déambule dans les rues de la cité, le soir, ne prenne quelques gouttes de sauce tomate ou de sauce piquante sur la tête. Quand ce n’est pas une part de pizza qui atterri sur vos vêtements, le toit de la voiture ou votre animal de compagnie alors que vous le promenez. Les agésinates avaient pris l’habitude se réfugier sous un arbre ou leur véranda lorsqu’ils entendaient le bruit bourdonnant des drones-livreurs qui passaient à quelques mètres au-dessus de leurs têtes, sur le chemin menant vers leurs clients. L’insupportable est venu avec l’arrivée d’une troisième enseigne qui entendait bien prendre le leadership sur ce marché. Une nouvelle génération de drones, plus rapide, a pris son envol. Capable de livrer plusieurs pizzas à la fois, à des clients différents, automatiquement, sans le moindre guidage humain, la pizzeria a rapidement taillé des croupières à ses concurrents. Ceux-ci ont vite réagi et mis au point un drone-tueur de pizzas-drone. Et c’est ce qui a fini par rendre l’espace aérien de la ville totalement anarchique et dangereux.

Après deux crashes en centre-ville qui ont provoqué un incendie dans un abri-bus, une crise cardiaque d’un caniche et deux accidents routiers après qu’une voiture ait pris dans le pare-brise une ‘quatre-fromages, olive, champignons et artichauts’ qui a provoqué la panique de la conductrice, le maire s’est retrouvé noyé sous les plaintes et a alors décidé de réagir avec fermeté. Il vient de prendre un arrêté municipal obligeant les livraisons par drone à se faire comme auparavant, par scooter, l’engin volant devant être attaché impérativement sur le porte-bagages à l’arrière et ce, jusqu’au domicile du client. Les pizzerias concernées ont porté recours devant le Conseil d’État.



Article Liés

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
La date de nos articles est bloquée au 1er Avril, sauf le 1er Avril où elle passe au 32 Mars. Tous nos articles sont ©radiomogette et ne peuvent être reproduits librement.
Suivez-nous sur FB ou Twitter. C'est gratuit. Sinon, nous enverrons des démarcheurs des Témoins de Jéhovah chez vous.

Retour à l'Accueil

Bear